information

Pour un contenu pertinent pour votre communauté en Ontario, veuillez sélectionner votre région

une illustration de dessin animé d'un mégaphone. Il est décrit en traits de pinceau épais et noirs.

Connaissez vos droits

Contenu principal

Dans le cadre du projet Connaissez vos droits, la Fondation INCA a préparé de l’information et des ressources juridiques en langage clair (feuillets d’information, vidéos, formation, etc.) qui permet aux membres de la communauté de personnes aveugles, ayant une vision partielle et sourdes-aveugles en Ontario de mieux comprendre leurs droits, de frayer leur route dans le système juridique ontarien, et de se défendre elles-mêmes pour s’opposer à la discrimination.

La constitution de ces importantes ressources a été financée gracieusement par la Fondation du droit de l’Ontario.

Nous avons parlé avec Jason Mitschele, membre du Comité de direction et membre du conseil d’administration de la Fondation INCA Ontario et Québec, et avec Avery Au, responsable de projet, au sujet de leurs expériences. 

Pourquoi vous êtes-vous intéressé au projet Connaissez vos droits?

Avery : En 2018, j’ai fait une présentation au Ontario Digital Inclusion Summit sur la manière dont la conception inclusive et l’accès ouvert à l’information juridique pouvait améliorer l’accès à la justice. Après ma présentation, un membre du conseil d’administration de la Fondation INCA m’a abordé et m’a mis en lien avec le personnel qui travaillait au projet Connaissez vos droits, qui venait tout juste de voir le jour. 

Jason : Il n’y avait pas suffisamment de matériel de vulgarisation juridique qui indiquait aux personnes en langage clair ce qu’étaient leurs droits et, surtout, comment les faire respecter. J’ai entendu un trop grand nombre de personnes dire que le système juridique en Ontario était trop complexe et trop coûteux pour que les victimes de discrimination puissent entamer une poursuite.

Quels problèmes juridiques avez-vous fréquemment pu constater dans la communauté de personnes ayant une perte de vision? 

Avery : Avant de me joindre à ce projet, je n’avais pas bien évalué la fréquence à laquelle les personnes ayant une perte de vision font face à de la discrimination. Nous avons mis de l’avant le projet Connaissez vos droits en convoquant des groupes de discussion un peu partout en Ontario. Nous avons remarqué plusieurs tendances dans la discrimination, avec des problèmes graves touchant le milieu de travail, le logement et l’accès aux services. 

Comment croyez-vous que les ressources du projet Connaissez vos droits profiteront aux Ontariens ayant une perte de vision?

Avery : Notre but était de présenter cette information d’une manière qui s’adressait directement aux expériences et aux préoccupations particulières de notre communauté. Nous avons investi dans la formation du personnel d’INCA pour qu’il soit plus connaissant et confiant dans ses capacités de fournir de l’information juridique pertinente et mettre en lien les participants avec des services juridiques. J’espère que les personnes trouveront que ces ressources constituent un bon tremplin vers les services de soutien communautaires.

Si vous pouviez dire une chose aux professionnels du domaine juridique au sujet des services juridiques accessibles, que serait-elle?

Avery : Il faut être vigilant lorsqu’on fait en sorte que son cabinet est accessible. Nous avons souvent entendu des personnes qui avaient reçu des documents juridiques sous forme d’images numérisées même si le format de fichier d’origine était accessible (p. ex. MS Word ou PDF accessible). Non seulement est-ce parfaitement frustrant d’être exclu d’un processus juridique, mais ceci prive aussi la personne de son autonomie et de sa dignité. 

Jason : Écoutez les besoins du client. Il a peut-être besoin de l’aide d’une personne de soutien ou il a d’autres problèmes dont il aimerait peut-être parler. Le professionnel du droit doit être compatissant et compréhensif dans sa poursuite des meilleurs intérêts du client. 

La Fondation INCA continue de chercher des occasions de faire progresser ce travail essentiel. Nous allons travailler avec des étudiants en droit de Pro Bono Students Canada au cours de la prochaine année pour accroître nos ressources d’information juridique. 
 

Lisez d’autres articles du numéro de juin de Tous égaux :

Articles additionnels