information

Pour un contenu pertinent pour votre communauté en Ontario, veuillez sélectionner votre région

Rencontrez la communauté du Lake Joe d'INCA

Une collection d'anecdotes qui mettent l’accent sur la fréquentation du camp Lake Joe. Depuis les anciens campeurs et ceux d’aujourd’hui, les bénévoles dévoués, sans oublier les membres du conseil d'administration et les généreux donateurs, découvrez pourquoi notre communauté est si passionnée par le camp Lake Joe d’INCA. 

Roy Klementti souriant, portant une chemise de golf rouge

Profil des bénévols : Roy et Mark Klementti

Au cours des deux dernières années, la propriété d’INCA à Lake Joe a fait peau neuve avec l’ajout d’un terrain multisports, d’un terrain de soccer à 5, d’un mini-golf et d’un terrain de jeu de palets entièrement refait. Ces caractéristiques accessibles permettront aux campeurs d’acquérir de nouvelles compétences et de nouer des amitiés avec leurs coéquipiers et leurs concurrents. Rien de tout cela n’aurait été possible sans le soutien incroyable de Roy et Mark Klementti — un duo dynamique de bénévoles père/fils.
Taylor Gaudot portant ses cheveux en tresses et un haut vert souriant pour une photo.

J'ai tellement appris au sujet de ma communauté : Profil du personnel Taylor Gaudon

Par Martha Uniacke Breen, Cayman Marshall International Luxury & Lifestyle

« En grandissant, j’avais besoin d’un emploi, mais je n’étais pas à l’aise dans les emplois typiques des adolescents, comme la restauration rapide ou la vente au détail. Ma mère a donc demandé des idées à INCA. On m’a suggéré de devenir animatrice de programme, qui est une sorte de conseillère, au camp Lake Joe d’INCA. »
Julia grimpe la tour d’escalade au Lake Joe d’INCA. Elle porte un harnais et un casque.

Osez rêver – Faites la connaissance de Julia Stevenson

Le camp de Lake Joe d'INCA a été un « second foyer » pour Julia Stevenson, 49 ans, de Bowmanville, en Ontario. Lorsqu'elle évoque sa plus récente visite dans le cadre du nouveau programme de la Semaine des vacances, elle confie que : « C'était la meilleure expérience... tout simplement phénoménale. »
Shawn Dale, Bill Vastis et Derek Thompson sont assis ensemble sur un banc et posent pour une photo de groupe sur les rives du Lake Joe. Ils sont tout sourire et rayonnent de joie.

Grandir avec le Camp Lake Joe d’INCA — Faites la connaissance de Derek Thompson

« Mes parents soutiennent que Lake Joe m’a sauvé parce que j’étais en colère et malheureux quand ma vision a changé », affirme Derek Thompson. « Mais lorsque j’ai commencé à fréquenter Lake Joe, ces sentiments se sont dissipés et j’ai commencé à mûrir. » 

Près de 35 ans après, Derek Thompson se souvient encore de sa première visite au Camp Lake Joe d’INCA.
Stela assise sur un pouf en cuir devant une cheminée avec son chien-guide de type berger allemand devant elle

Faites la connaissance de Stela

Militante, étudiante, enseignante et spécialiste de la musique, Stela Trudeau a commencé à faire du bénévolat dans les camps d’été d’INCA lorsque sa maladie oculaire a été officiellement diagnostiquée en 2015.

« J’ai voulu faire du bénévolat auprès d’INCA parce que je voulais en apprendre davantage sur la perte de vision et acquérir certaines des aptitudes à la vie quotidienne dont j’allais avoir besoin, de manière informelle », explique Stela. « J’ai beaucoup appris de cette expérience. »
Mason (à gauche), Ollie (à droite) et le chien compagnon Hope posent pour une photo au camp Lake Joe. Ils portent chacun un masque et tiennent chacun leur canne blanche

Ollie et Mason deviennent rapidement amis au camp Lake Joe d’INCA

Ollie a un système immunitaire affaibli et, pour le protéger pendant la pandémie, il n’a pas pu passer de temps avec ses amis. Mais cela a changé quand Ollie est arrivé au camp Lake Joe d’INCA avec sa sœur et ses parents dans le cadre de la semaine de vacances – une nouvelle offre au camp Lake Joe d’INCA. Ollie a rencontré Mason, un garçon de 11 ans, et comme le dit la mère d’Ollie, « les deux sont devenus rapidement amis et ils s’inspirent mutuellement pour essayer de nouvelles choses ». Lorsque Mason a dit à Ollie qu’il allait essayer de faire du kayak tout seul, sans l’aide d’un parent, Ollie a voulu essayer lui aussi.
Fred Arbour, gouverneur du district A2, tenant la distinction remise au district de l'année, 2020-2021

INCA rend hommage aux plus grands contributeurs des Lions

« J'ai été entièrement surpris lorsque j'ai reçu cette distinction. Cela ne m'avais jamais traversé l'esprit », déclare Fred. « Je suis très reconnaissant. Je suis un Lion depuis plus de 50 ans, et le centre de Lake Joseph d’INCA est l'une des régions que j'ai le plus appréciées au cours de toutes mes années de bénévolat au sein des Lions. » 
 
Fred ajoute que l'affection portée au camp Lake Joe d'INCA est une histoire de famille.
La famille Knip posant pour l'appareil photo sur la rive du Lake Joseph.

Les étés de la famille Knip au camp Lake Joe d'INCA

Le camp Lake Joe d'INCA est devenu une destination de vacances familiale pour la famille Knip : Sarah, Josh et leurs enfants Caleb, Keagan, Avery, Hudson et Nora. 

Trois de leurs enfants vivent avec une perte de vision. Après avoir appris l'existence du camp par un spécialiste de l'intervention auprès de la petite enfance en 2015, la famille s'y rend désormais chaque été.
Susan Creasy sourit pour une photo.

Faites la connaissance de Susan

Susan Creasy et sa famille font partie de l'aventure du Lake Joe depuis le début. Son grand-père et sa grand-tante, Wilfred C. James et Elsinore C. Burns, étaient tous deux membres du comité d'aménagement du centre aux premiers stades du développement au cours des années 1960.
Le 15 octobre 2015, Barb Ennis pose lors d'une cérémonie d'inauguration lorsqu'elle a fait l'acquisition, en tant que gouverneur du district Lions A12, d'une toute nouvelle camionnette pour améliorer le service à la clientèle. Cette camionnette est désormais en service à Lake Joe!

Barb Ennis du Club Lions : la bonté et le service en action

Barb Ennis a grandi à Toronto, près du siège social d'INCA. Chaque jour, elle voyait des personnes munies de cannes blanches et de chiens-guides se rendre à INCA et en revenir. Et chaque été, sa famille se rendait à son chalet à Muskoka où sa mère, infirmière de relève au camp Lake Joe, l'emmenait avec elle.