Pompier assis à côté d'un casque de feu jaune

Rencontrez Jim Lee

Contenu principal

Jim Lee est chef du bureau du président général de l’Association internationale des pompiers (AIP) à Washington D.C. Il est également un ami de longue date de Fred LeBlanc, pompier depuis 29 ans, qui a soudainement perdu la vue en 2011, à 48 ans.

M. LeBlanc ne savait pas trop ce que l’avenir lui réservait. Sa carrière de pompier était incertaine. Dès le début, M. Lee a manifesté son soutien en téléphonant à M. LeBlanc régulièrement pour savoir comment il s’adaptait.

Un an plus tard, M. LeBlanc était élu au conseil de direction régional de l’AIP, et M. Lee et lui sont devenus des collègues de travail.

Avant de travailler avec M. LeBlanc, M. Lee n’avait jamais interagi avec une personne aveugle ou ayant une vision partielle. Il a rapidement pris conscience du fait que les aptitudes de M. LeBlanc n’avaient pas changé, même si sa vision, elle, n’était plus la même.

« À moins qu’il ne le dise, on ne peut pas savoir que M. LeBlanc a perdu la vue », fait observer M. Lee. « Ses aptitudes n’ont pas changé du tout. J’ai été étonné de voir comment il s’est comporté lorsqu’il a perdu la vue. »

L’AIP a pris des mesures d’adaptation en milieu de travail pour tenir compte de la perte de vision de M. LeBlanc, comme l’utilisation du courriel à la place de documents imprimés. On utilise également un arrière-plan différent sur les documents pour accentuer le contraste. Selon M. Lee, même si lui et l’AIP feraient n’importe quoi pour accommoder M. LeBlanc, les mesures d’adaptation simples n’ont occasionné que très peu de travail supplémentaire.


« Les personnes ayant une déficience visuelle ont beaucoup à offrir », signale M. Lee. « Elles ont simplement besoin d’avoir l’occasion de montrer leur savoir-faire. Les employeurs doivent leur donner cette chance. Nombre d’entre eux seraient étonnés. »