une jeune femme utilise une note en braille.

Concours de création littéraire braille

Contenu principal

Mettez vos compétences en braille en valeur et gagnez des prix dans le cadre du concours annuel de création littéraire braille de la Fondation INCA, ouvert à tous les élèves aveugles ou ayant une vision partielle fréquentant une école primaire ou secondaire au Canada. 

Règlement du concours

  • Les textes, accompagnés d’un formulaire d’inscription dûment signé, doivent être rédigés en braille et être transmis avant le 31 mai 2019, le sceau de la poste en faisant foi.
  • Le braille par ordinateur est accepté, mais toutes les contractions braille doivent être le fruit du travail de l’élève et non d’un logiciel de transcription braille.
  • Écrivez en utilisant le braille que vous connaissez. Les textes peuvent être remis en braille intégral, en braille partiellement abrégé ou en braille totalement abrégé. Si un texte est présenté en braille partiellement abrégé, l’élève doit inclure une lettre de l’enseignant précisant les contractions apprises à ce jour. La lettre de l’enseignant peut aussi décrire toute circonstance particulière.
  • L’exactitude braille et la créativité seront jugées sur un pied d’égalité.
  • La remise d’un ou de tous les prix est laissée à la discrétion des juges et toutes les décisions sont irrévocables.
  • La Fondation INCA, si elle le désire, peut publier les récits ou les poèmes soumis par les gagnants de chacun des groupes.

Prix

Jusqu’à 2 350 $ à gagner! 

Rencontrez notre juge 2019

Nous sommes heureux d'annoncer que Michele Marineau a accepté d'être juge pour notre concours 2019!

picture of Michele Marineau, 2019 juge

Michèle Marineau est née à Montréal.  Ses romans pour la jeunesse lui ont valu plusieurs prix prestigieux, notamment le prix du Gouverneur général (catégorie littérature de jeunesse – texte) à deux reprises, le prix M. Christie, le prix Alvine-Bélisle et le prix Québec-Wallonie-Bruxelles. Certains d'entre eux ont aussi été publiés en France et traduits en plusieurs langues.

Son roman policier La troisième lettre, destiné aux adultes, a été très bien accueilli par la critique et le public.

Depuis trente ans, Michèle Marineau anime des rencontres dans des bibliothèques et des écoles, tant au Québec et dans le reste du Canada qu’à l’étranger (France et Belgique). Elle est membre de lUnion des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ) et de Communication Jeunesse..

Elle et son mari, l’écrivain François Gravel, partagent leur temps entre Montréal et l’Isle-aux-Grues, au coeur du fleuve Saint-Laurent.