Homme aux cheveux gris regardant une télévision embrouillée.

Le CRTC fait un pas en avant pour assurer l’accès à la vidéodescription aux téléspectateurs aveugles

Contenu principal

 

La Fondation INCA applaudit la récente décision du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) qui permettra aux abonnés du Groupe TVA vivant avec une limitation visuelle d’avoir accès à 28 heures par semaine de vidéodescription.

Dans sa décision du 17 juillet, le CRTC a refusé la demande déposée par Québecor Média inc., au nom de Groupe TVA inc., qui était de modifier sa condition de licence pour diminuer ses exigences en termes de vidéodescription.  Groupe TVA est l'un des plus importants diffuseurs du Québec, comprenant Addik TV, Moi&cie, Yoopa, Casa, Prise 2, TVA et des télévisions régionales. Cela aurait retardé l’accès à la vidéodescription durant les heures de grande écoute pour un autre 3 ans.

Le Conseil rappelle aux télédiffuseurs l’importance de la vidéodescription pour assurer l’accessibilité de la programmation. «Tous les télédiffuseurs, des indépendants aux grandes entités intégrées verticalement, doivent favoriser l’accessibilité à la programmation pour les personnes ayant un handicap (…) afin qu’elles puissent participer pleinement à la vie sociale au Canada», peut-on lire dans la décision du CRTC.

Dès le début des années 2000, le CRTC a exigé aux télédiffuseurs canadiens d’augmenter leur programmation avec vidéodescription. Le Conseil a adopté une approche progressive, débutant avec 2 heures par semaine pour parvenir à offrir en vidéodescription toutes les heures de grande écoute (de 19 h à 23 h), à partir du 1er septembre cette année.

Si la demande de modification de licence avait été acceptée, le but n’aurait pas été atteint avant encore 3 ans pour les abonnés du Groupe TVA. La Fondation INCA et d'autres organismes ont fait des interventions auprès du CRTC et ont encouragé les personnes vivant avec une perte de vision à se mobiliser et à donner leur point de vue sur l’importance de la vidéodescription sur le site du CRTC.   Une centaine de personnes se sont affirmées pour une meilleure inclusion. 

« C’est une belle victoire pour l’accessibilité, puisque le CRTC a réitéré sa position sur l’importance de la vidéodescription ! Cependant, 4 heures par jour de vidéodescription représente seulement 17% du contenu télévisuel qui est accessible aux téléspectateurs vivant avec une perte de vision », affirme David Demers, directeur général de la Fondation INCA au Québec. « Nous avons espoir que le CRTC continuera de faire respecter les conditions de licence de tous les télédiffuseurs canadiens afin qu’un jour les téléspectateurs aveugles puissent enfin avoir un accès équitable à la programmation télévisuelle. »

Pour 1,5 million de Canadiens non-voyants ou ayant une déficience visuelle, la vidéodescription donne accès à l’information, au divertissement et à la culture. Elle met tout le monde sur un même pied d’égalité en permettant à tous d’apprécier la culture populaire, de participer aux conversations quotidiennes et de contribuer pleinement à la vie sociale. 

 

La Fondation INCA défend les droits des personnes aveugles depuis plus de 100 ans

Depuis plus de 100 ans, la Fondation INCA est un organisme à but non lucratif résolu à changer ce que signifie être aveugle dans la société. L’organisme pancanadien met en œuvre des programmes novateurs et des initiatives de défense des droits qui donnent aux personnes touchées par la cécité les moyens de réaliser leurs rêves tout en éliminant les barrières afin de favoriser l’inclusion.

Au cours du dernier siècle, la Fondation INCA est notamment fière d’avoir contribué au droit de vote des personnes aveugles, à l’élimination des frais postaux pour l’envoi de matériel adapté, à la ratification du Traité de Marrakech pour l’accès aux livres et plus récemment à l’élaboration de la Loi canadienne sur l’accessibilité.

 

Un peu plus sur la vidéodescription

La vidéodescription (VD) consiste en la description verbale des éléments d’une émission, ce qui peut inclure le décor, les costumes et le langage corporel. Cette description est ajoutée pendant les pauses dans le dialogue et permet aux téléspectateurs de se représenter mentalement ce qui se passe dans l’émission. 

La vidéodescription est de plus en plus disponible avec les films et le nombre grandissant de services de streaming en ligne. La chaîne AMI-Télé (disponible dans tous les forfaits de télé de base) est la première et seule chaîne francophone à présenter un contenu entièrement avec vidéodescription. Toutes les émissions originales de Netflix offrent aussi la vidéodescription (House of Cards, Orange is the New Black, etc.).

Articles additionnels