information

Pour un contenu pertinent pour votre communauté en Ontario, veuillez sélectionner votre région

Une femme agenouillée auprès d'un jeune Golden Retriever.

Devenez un éleveur / familles d'accueil bénévole de chiot

Contenu principal

Les éleveurs / famille d'accueil de chiots  sont un élément essentiel de notre programme. Apprenez-en plus sur le rôle qu'ils jouent dans la transformation des chiots en chiens-guides bien dressés.

Que font les éleveurs / famille d'accueil de chiots bénévoles?

  • Ils ouvrent la porte d’un foyer aimant à un chiot en formation, de l'âge d’environ huit semaines jusqu'à 12 à 16 mois lorsqu'il part travailler avec son dresseur. 
  • Ils aident à préparer les chiots grâce à un programme supervisé d'obéissance et de socialisation. 

Nous recherchons actuellement des éleveurs de chiots aux endroits suivants  : 

  • Ajax
  • Belleville
  • Calgary
  • Halifax
  • Kingston
  • Oshawa
  • Pickering
  • Regina
  • Région de Toronto (à l'est de la rue Bathurst et au sud de l'autoroute 407) 
  • Whitby
  • Winnipeg

Veuillez noter que, bien que nos chiens peuvent être remis à des utilisateurs francophones ou anglophones,  l'élevage de nos chiots par des familles d'accueil se fait en anglais seulement, puisque nos chiens peuvent être jumelés partout au pays. Ce n'est qu'une fois jumelés, à la fin du dressage qu'on leur apprend les commandes francophones au besoin.

Souhaitez-vous en apprendre davantage sur la façon de devenir un éleveur / famille d'accueil de chiots bénévole pour un futur chien-guide d'INCA? Voici certains critères à prendre en compte avant de faire une demande. 

 

1. Êtes-vous détendu et à l'aise en présence de chiens?

Les éleveurs prennent en élève des chiots de l'âge de huit semaines à 12 à 16 mois. C'est donc dire que le futur chien-guide vit dans la maison de son éleveur pendant au moins toute une année! Le travail de l’éleveur n'est pas seulement de fournir un foyer sûr, mais aussi de socialiser le chiot en l'exposant à différents environnements et à différentes situations pour le préparer à une future carrière de chien-guide. Il devient le compagnon et le maître à plein temps du chiot. Au début, le chiot est une petite boule de poils, mais il devient rapidement un Labrador Retriever, un Golden Retriever ou un croisement entre ces deux races. Il est donc important que les maîtres soient détendus et à l'aise avec les chiens et qu'ils soient confiants lorsqu'ils s’en occupent. 

2. Avez-vous au moins 18 ans? 

Les enfants peuvent jouer un rôle très important dans l'élevage d'un futur chien-guide, mais ils ne peuvent pas être le principal éleveur du chiot. L'élevage de chiots est une entreprise sérieuse et une très grande responsabilité. Beaucoup de temps doit être consacré au chiot pendant l'année où il vit sous le toit de l'éleveur. L'éleveur doit pouvoir se servir d’un véhicule et être disponible pour conduire le chiot à des séances de formation régulières avec le superviseur de l'élevage, à des rendez-vous chez le vétérinaire, à des cours d'obéissance en groupe, etc. Les plus jeunes sont souvent occupés par leurs travaux scolaires et leurs activités extrascolaires et veulent avoir du temps libre pour se détendre et passer du temps avec leurs amis. De plus, bien que les jeunes enfants puissent jouer avec le chien et peut-être même le promener (selon leur maturité et leur force), ils doivent toujours être surveillés lorsqu'ils accompagnent le chiot. Passer du temps avec des enfants de tous âges est un excellent moyen de socialiser le chiot et de l'aider à se détendre et à bien se comporter en présence d'enfants.

Nous songeons à un nouveau programme dans le cadre duquel nous placerions des chiots chez des élèves du secondaire qui emmèneraient le chiot à l'école quelques jours par semaine dans le cadre de leur socialisation. Demandez plus d'informations si ce programme peut vous convenir, ainsi qu'à votre école et à votre famille. 

3. Est-ce que tous les membres de votre famille seraient contents d'avoir un chiot qui vivrait chez vous pendant environ un an? 

L'idée d'avoir un adorable petit chiot dans votre maison pendant un an peut vous séduire, mais pas nécessairement les autres personnes vivant avec vous. Quiconque a déjà élevé un chiot peut vous dire que bien que ce soit à ce stade que les chiots soient les plus mignons, il faut s’attendre à beaucoup de travail et de frustrations. Toute personne qui songe à élever un futur chien-guide doit être consciente de la possibilité de voir des pantoufles mâchouillées, des sols et des portes égratignés et des traces d'un petit chien qui a fait ses besoins sur la moquette. Dans les premiers jours, il peut y avoir des nuits sans sommeil pendant lesquelles le chiot pleure pour attirer l'attention et doit être mis dehors pour qu'il fasse ses besoins. Si vous ou quelqu'un d'autre dans votre maison êtes "fier de sa maison" et préoccupés par les poils de chien sur les meubles ou les taches d'urine sur un tapis, un chiot pourrait finir par être la cause de bouleversements ou de frictions. Si une personne vivant avec vous a peur ou n'aime pas les chiens ou est allergique, l'élevage de chiots n'est peut-être pas une bonne idée pour vous et votre famille.  

4. Vivez-vous dans une maison où les chiens sont autorisés? 

Si vous êtes propriétaire de votre maison, il vous appartient bien sûr de choisir d'y faire vivre un chien ou non. Toutefois, si votre maison est louée, il est bon de demander la permission à votre propriétaire avant d'y accueillir un chiot. 

5. Habitez-vous dans un immeuble d'habitation?

Les chiots ont besoin d'aller souvent faire leurs besoins. En grandissant, ils n'ont pas besoin d'y aller aussi souvent, mais au début, vous devrez les sortir en dernier le soir, à la première heure du matin, plusieurs fois dans la journée et peut-être même au milieu de la nuit. Dans les immeubles d'habitation où vous devez monter et descendre des escaliers ou prendre un ascenseur avec lui, il peut être très difficile d'enseigner la propreté à un chiot. Il est donc important d'avoir un accès facile et rapide à une zone qui se prête sans problème au soulagement du chiot. Il y a également la possibilité de déranger les voisins de votre immeuble si votre chiot est bruyant, en particulier lorsque vous commencez à l'habituer à être laissé seul. Pour ces raisons, nous préférons que nos chiots soient élevés dans une maison plutôt que dans un immeuble d'habitation.

6. Votre maison et votre quartier sont-ils adaptés à l'élevage d'un futur chien-guide?

Idéalement, la maison devrait avoir une cour clôturée afin que le chiot puisse avoir une certaine liberté pour faire de l'exercice sans risquer qu’il fugue dans la circulation ou s'exposer à d'autres situations dangereuses. Les jouets d'enfants peuvent représenter un danger pour un chiot s'ils sont laissés à sa portée. Si vous n'êtes pas disposé à garder votre sol libre de petits objets tentants ou n'avez pas le temps de le faire, votre maison n'est peut-être pas adaptée à l'élevage d'un chiot. En raison de son futur rôle de chien-guide, votre chiot devrait s'habituer à faire ses besoins sur du béton ou du pavé, donc idéalement, il devrait y avoir une aire réservée d'au moins 2,5 m x 2,5 m (6 pi X 6 pi), par exemple, dans l'entrée de garée ou toute autre zone pavée dans votre cour qui peut être utilisée à cet effet. 

7. Avez-vous accès à Internet et à une boîte de courriels ?

Tous les bénévoles doivent avoir un accès facile à Internet et à une boîte de courriels, car c'est en grande partie de cette façon que les membres de l'équipe du Programme de chiens-guides d'INCA communiqueront avec vous. Cela permet à notre équipe de travailler efficacement lorsque nous devons envoyer des documents, fixer des rendez-vous ou fournir des liens vers des ressources importantes.

8. Avez-vous un véhicule qui convient au transport d'un chiot?

Les éleveurs de chiots doivent pouvoir transporter leur chiot à divers rendez-vous pendant l'année où le chiot est sous leur garde. Au cours du premier mois avec le chiot, le responsable de l'élevage des chiots organisera des visites hebdomadaires pour vérifier sa progression. Au fur et à mesure que le chiot grandit, ces visites deviendront mensuelles. Les rencontres auront souvent lieu à la maison, mais le superviseur de l'élevage des chiots demandera également à voir le chiot dans divers autres environnements tels que les conditions de circulation en ville, les centres commerciaux, les cafés et dans les transports en commun, de sorte que l’éleveur de chiot doit pouvoir s'y rendre. Il y aura des séances d'obéissance et de formation en groupe avec d'autres éleveurs de chiots et leurs chiots à un endroit central. Exposer le chiot à de nombreux types de situations et d'endroits qu'il peut rencontrer plus tard dans sa carrière de chien-guide est essentiel à son succès. Il y aura également plusieurs rendez-vous vétérinaires de routine et éventuellement quelques rendez-vous non routiniers au cours de l'année, et vous devrez donc aller avec le chiot à un hôpital vétérinaire. 

9. Est-ce que vous et les membres de votre famille seriez prêts à remettre le chiot à l'âge de 12-15 mois, lorsqu'il commencera son éducation officielle de chien-guide? 

Alors, imaginez que vous avez un futur chien-guide qui vit au sein de votre famille depuis environ un an. Vous avez traversé toutes les difficultés normales que suppose l'élevage d'un chiot, notamment des pantoufles mâchouillées, des tapis tachés et des nuits sans sommeil. Vous avez travaillé dur pour qu'il soit le jeune chien le mieux élevé, le mieux socialisé et le plus confiant possible. 

Mais vous êtes aussi devenu très, très attaché à ce chien merveilleux et affectueux. Puis, juste quand vous avez réussi à amener le chiot à un stade où il est devenu un jeune chien adulte bien élevé : le superviseur de l'élevage des chiots vient chez vous pour le reprendre. Alors qu'ils progressent vers l'étape formelle de la formation des chiens-guides, c'est évidemment un moment très triste pour les éleveurs de chiots et leurs familles. 

C'est souvent pour cette raison que les gens préfèrent de ne pas élever un futur chien-guide. Ceux qui choisissent de le faire doivent y réfléchir sérieusement et en discuter avec les autres membres de leur famille avant de décider si ce ne sera pas trop pénible pour la famille de le voir partir. Une fois que le jeune chien passe au stade du  dressage, les éleveurs de chiots qui réussissent recommencent souvent avec un autre petit chiot de 8 semaines. 

10. Travaillez-vous à l'extérieur de la maison? Avez-vous un emploi à temps plein ou à temps partiel? Travaillez-vous à votre compte ou à domicile? 

Dans certaines situations, il est possible pour une personne qui travaille en dehors de la maison d'être un éleveur de chiots. Elle ne sera acceptée comme éleveur de chiots que si son employeur n'a pas d'objection à ce qu'elle emmène un chiot au travail, s'il existe un endroit approprié et sûr pour que le chiot reste avec l'éleveur sur son lieu de travail et si elle peut prendre le temps, en dehors de sa journée de travail, de se consacrer aux soins et à l'élevage du chiot. Même dans ce cas, il faut savoir que l'on ne peut pas s'attendre à ce que les jeunes chiots se couchent tranquillement pendant des heures pendant que leur maître travaille. Ils peuvent être à la recherche d'attention et ont besoin de sortir fréquemment pour aller faire leurs besoins.  Il peut être parfois difficile de se concentrer sur le travail lorsque vous avez un petit chiot à gérer dans votre bureau. Pour les personnes qui travaillent à temps partiel, il peut être possible de laisser le chiot à la maison pour un maximum de trois heures à l'occasion, une fois qu'il a quelques mois, mais cela dépend de la façon dont le chiot progresse et ne doit pas être une habitude. Même si vous travaillez à votre compte et/ou à domicile, l'élevage d'un futur chien-guide vous prendra beaucoup de temps et ses besoins ne coïncideront peut-être pas avec votre emploi du temps. Ce sont tous des aspects dont il faut tenir compte si vous souhaitez devenir un éleveur de chiots.

11. Avez-vous un (des) chien(s) et/ou un (des) chat(s) de compagnie vivant dans votre maison? 

En général, il est possible d'avoir d'autres animaux de compagnie tout en élevant un chiot. Il est toutefois important que les animaux de compagnie soient à la fois tolérants envers les autres chiens et bien élevés. Les chiens de compagnie, qu'ils le veuillent ou non, seront des modèles pour le chiot. Par exemple, si votre chien aboie fréquemment, est destructeur, agressif envers les autres chiens, vole de la nourriture au comptoir ou salit dans la maison, le futur chien-guide pourrait bien imiter ces comportements de votre chien de compagnie. Les chats s'habitueront généralement à avoir de nouveaux chiens dans la maison, en particulier s'ils sont exposés dès leur plus jeune âge, mais certains chats peuvent agir de manière agressive envers les chiens et même les attaquer. On sait que les chiens peuvent perdre un œil ou subir d'autres blessures graves aux griffes d'un chat. 

12. Êtes-vous un propriétaire de chien expérimenté?

Même si une expérience préalable de garde de chiens adultes est un avantage certain, vous n'avez pas besoin d'une expérience significative avec les chiens pour devenir éleveur de chiots pour le programme de chiens-guides d'INCA. Ce qu'il vous faut, c'est un amour des chiens et la volonté de consacrer le temps et les efforts nécessaires pour élever un chiot de huit semaines à 12-15 mois. Nous pouvons vous enseigner tout ce que vous avez besoin de savoir. Même si une expérience préalable de garde de chiens adultes est un avantage certain, vous n'avez pas besoin d'une expérience significative avec les chiens pour devenir éleveur de chiots pour le Programme de chiens-guides d'INCA. Ce qu'il vous faut, c'est un amour des chiens et la volonté de consacrer le temps et les efforts nécessaires pour élever un chiot de huit semaines à 12-15 mois. Nous pouvons vous enseigner tout ce que vous avez besoin de savoir. Certaines personnes sont surprises d'apprendre que les jeunes chiens-guides peuvent mal se conduire, être trop turbulents et demander beaucoup d'attention jusqu'à ce qu'ils arrivent à maturité et qu'on leur apprenne à se comporter correctement. Hormis leur élevage spécialisé, ce sont bien sûr toujours des chiens et ils se comporteront comme des chiens normaux jusqu'à ce qu'on leur inculque un comportement approprié. En attendant, leur comportement peut être quelque peu difficile, par exemple lorsqu'ils donnent des coups de gueule avec leurs dents pointues, mâchent des objets inappropriés, sautent sur les gens et s'approprient des objets qui se trouvent sur le sol. 

13. Seriez-vous flexible dans vos idées de dressage et de soins des chiens pour vous conformer aux méthodes de dressage et de soins des chiens-guides d'INCA?

Une expérience dans l'élevage de chiots et la maîtrise des chiens est, bien sûr, un atout. Mais, en raison de la nature du travail des chiens-guides et du fait que les chiens-guides accompagnent leur utilisateur dans des lieux publics où les chiens de compagnie ne sont pas autorisés, il y a des exigences spécifiques concernant leur comportement et leur dressage. Ce qui convient parfaitement aux chiens de compagnie peut ne pas convenir à un chien-guide, il est donc essentiel de se conformer aux directives du Programme des chiens-guides d'INCA pour élever un futur chien-guide. 

14. Êtes-vous assez en forme, fort et en bonne santé pour élever un chien-guide d'INCA?  

Les races que nous utilisons sont les Golden Retrievers, les Labrador Retrievers et le croisement entre ces deux races. Bien qu'ils soient assez petits lorsqu'ils sont placés à la maison, environ 15 à 20 livres, ils grandissent à un rythme rapide et seront bientôt de grands chiens forts, généralement entre 50 et 80 livres avant d'avoir un an. Ces jeunes chiens sont encore immatures et utiliseront souvent leur poids et leur force jusqu'à ce qu'ils atteignent la maturité et deviennent plus calmes. En tant que chiots, ce sont souvent des chiens très énergiques. Les personnes souffrant de problèmes de dos, d'équilibre, d'arthrite, etc. Un certain niveau de forme physique est également nécessaire, car le chiot a besoin de promenades quotidiennes et d'un toilettage régulier et on peut avoir besoin d'une certaine force physique pour le maîtriser lorsqu'il grandit. 

15. Seriez-vous prêt à signer un accord précisant les modalités du programme d'élevage de chiots d'INCA?

Avant qu'INCA ne confie un de ses chiots à son éleveur de chiots, un accord doit être signé entre les deux parties. Il s'agit d'un contrat énonçant les modalités du programme d'élevage de chiots d'INCA (en anglais). Si l'une des conditions n'est pas acceptable pour le futur éleveur de chiots et qu'il n'est pas disposé à signer l'entente, INCA ne confiera pas de chiot à ses soins. 

16. Êtes-vous prêt à consacrer beaucoup de temps à travailler avec le chiot dans de nombreux environnements et situations afin de préparer la voie à son succès en tant que chien-guide? 

L'élevage de chiots pour le Programme de chiens-guides d'INCA est un engagement sérieux et qui prend beaucoup de temps. Dès le jour où le chiot arrive dans son nouveau foyer à l'âge de huit semaines, il y a du travail à faire. L’apprentissage de la propreté dans la maison est l'une des principales choses que les chiots doivent apprendre. Cela suppose de sortir fréquemment le chiot à un endroit où il peut faire ses besoins même au milieu de la nuit surtout au cours des deux premières semaines. Il faut lui apprendre à marcher en laisse sans le tirer ni le traîner. Les promener quotidiennement dans toutes sortes d'environnements et de situations différentes est essentiel à sa réussite, car cela le prépare à toutes les situations qu'il pourra rencontrer dans sa vie de chien-guide. Lorsqu'ils commencent leur dressage officiel de chien-guide vers 12-15 mois, les chiots doivent se comporter assez bien dans les situations sociales, y compris à la maison. Ils doivent connaître quelques routines de base en matière d'obéissance, être calmes dans les transports publics et être confiants, détendus et prêts à passer à l'étape suivante de leur vie. Nous sommes conscients que l'élevage d'un futur chien-guide d'INCA est très exigeant pour les bénévoles, mais ceux qui relèvent le défi sont récompensés en sachant qu'ils ont joué un rôle énorme dans l'amélioration de la vie d'un Canadien ayant une perte de vision.

Si vous souhaitez toujours poser votre candidature pour devenir éleveur de chiots bénévole, veuillez remplir ce formulaire de candidature (en anglais seulement).

Informez-vous!

Inscrivez-vous au bulletin électronique de la Gazette des chiens-guides afin de vous tenir au courant du Programme de chiens-guides d'INCA. Découvrez les occasions de rencontrer et d'appuyer nos futurs chiens-guides, et regardez le déroulement de leur parcours!