information

Pour un contenu pertinent pour votre communauté en Ontario, veuillez sélectionner votre région

Erin Malone et son chien-guide, un golden retriever, passant devant un bureau d’INCA.

En exclusivité : Faites la rencontre de Erin et Winston

Par Katie Gordon, Fondation INCA

Chacun doit s'adapter à un monde où les activités quotidiennes sont très différentes de ce qu'elles étaient il n’y a que deux mois passés. Tout en adoptant ce nouveau mode de vie, Erin Maloney, d'Ottawa, affirme que ses journées sont plus gaies grâce à son chien-guide, Winston. 

« Peu importe à quel point je m'inquiète de ce qui se passe dans le monde, chaque matin, je suis accueillie par Winston qui vient me voir en se branlant la queue », dit Erin. « Je commence chaque jour dans la gaité, et cela m’aide à me préparer pour le reste de la journée dès mon saut du lit. » 

Erin est professeure à l'Université d'Ottawa et affirme que la personnalité enjouée de Winston manque à beaucoup de ses étudiants. 

« Je reçois beaucoup de courriels d'étudiants qui viennent prendre de ses nouvelles », affirme Erin. « De temps à autre, j'envoie des vidéos de lui à mes étudiants et collègues. Je n'ai rencontré personne qui n’en soit pas tombé amoureux - il a quelque chose de magnétique. 

Erin et Winston ont été jumelés en novembre 2019 lorsqu'ils ont obtenu leur diplôme du Programme de chiens-guides d'INCA. Erin affirme que Winston est rapidement devenu un membre de sa famille et que sa présence est encore davantage appréciée pendant la pandémie. 

« Il est un sauveur en ce moment, non seulement pour moi, mais aussi pour mes enfants », dit Erin. « Ils sont habitués au contexte mouvementé de l'école, et il nous a beaucoup aidés à tromper l'ennui ». 

Erin est d’autant plus reconnaissante envers Winston qui lui procure beaucoup plus de liberté. 

« Confinée à la maison avec les enfants, je trouve souvent que j'ai juste besoin de sortir prendre l’air », dit Erin. « Avec la maladie oculaire dont je suis atteinte, je pouvais sortir pendant la journée, mais pas du tout la nuit. Grâce à Winston, tout a changé - je n'ai pas à m'en faire. Je peux sortir quand je veux ». 

Selon Erin, son chien Winston est devenu une seconde nature pour elle. 

« Aujourd’hui il est presque difficile de me souvenir du temps où il n’était pas là », avoue Erin. « Il est maintenant tellement intégré à tout ce que je fais au quotidien, que je tiens presque pour acquis toutes les possibilités qu’il me donne ».