Décollement de la rétine

Le décollement de la rétine est une affection grave, qui touche généralement les personnes d'âge moyen ou avancé. Il se produit le plus souvent chez les myopes ou chez des personnes dont des parents ont déjà eu la maladie. Il peut aussi être causé par un coup à l'œil. Enfin, il peut arriver qu'il soit héréditaire. S'il n'est pas traité rapidement, le décollement de la rétine peut entraîner l'affaiblissement, voire la perte de la vision.
 
La rétine est une mince couche photosensible tapissant le fond de l'œil. En général, le décollement de la rétine est causé par la présence d'un ou de plusieurs orifices rétiniens (déchirures ou trous). Ces déchirures peuvent être dues à l'amincissement de la rétine avec l'âge, mais le plus souvent, elles sont causées par une rétraction du vitré, substance transparente et visqueuse qui remplit la cavité oculaire. Le vitré contribue à conserver la forme de l'œil et laisse la lumière pénétrer jusqu'à la rétine.
 
Le vitré est fermement attaché à la rétine en plusieurs endroits. Avec le vieillissement, il rétrécit et souvent se sépare de la rétine. En fait, il est séparé de la rétine chez environ 50% des gens âgés de 50 ans. En rétrécissant, il peut emporter avec lui un morceau de la rétine, ce qui laisse dans celle-ci une déchirure ou un trou. Une croissance anormale de l'œil (quelquefois causée par la myopie), une inflammation ou une blessure peuvent aussi causer la rétraction du vitré.
 
Quand il y a déchirure de la rétine, l'humeur aqueuse de l'espace vitréen peut passer par la déchirure et couler entre la rétine et la paroi arrière de l'œil, ce qui sépare la rétine du fond de l'œil et l'amène à se décoller. La partie décollée ne travaillera pas adéquatement et la vue sera brouillée.
 
Dans certains cas, le décollement de la rétine est causé par d'autres affections de l'œil comme des tumeurs, des inflammations graves et des complications du diabète sucré. Il n'y a pas déchirure ou perforation de la rétine dans ces cas et le traitement de la maladie qui a causé le décollement est le seul qui puisse corriger la situation.

Symptômes

Dans certains cas, l'apparition subite de points dans le champ visuel ou des éblouissements intermittents non provoqués par quelque cause évidente peut être signes d'une rétraction considérable du vitré et de déchirures de la rétine. Dans d'autres cas, la personne peut avoir une vision générale floue ou voir une ombre foncée dans une partie de son champ de vision périphérique. En progressant, le décollement de la rétine brouillera la vision centrale et provoquera une perte de vision considérable s'il n'est pas traité.
 
Il peut arriver parfois que le décollement de la rétine survienne subitement et que la personne perde totalement l'usage d'un œil. Une telle perte rapide de la vision peut être causée par un saignement dans le vitré, ce qui peut arriver quand la rétine est déchirée.

Détection et traitement

On ne peut voir de l'extérieur une rétine décollée. C'est pourquoi, si l'on observe certains symptômes, on doit consulter le plus tôt possible un ophtalmologiste (un médecin spécialiste des yeux). Les personnes très myopes ou dont certains membres de la famille ont eu un décollement de la rétine devraient se faire examiner les yeux régulièrement par un ophtalmologiste afin que toute modification de leur rétine ou de leur vitré puisse être décelée rapidement et qu'un décollement rétinien puisse être empêché.
 
Si la rétine est déchirée, un traitement rapide peut empêcher le décollement. Si la rétine n'est pas ou à peu près pas décollée, les déchirures sont parfois obturées au rayon laser (photocoagulation au laser). Le laser fait autour de la déchirure de petites brûlures qui, en se cicatrisant, scellent les bords de la déchirure et empêchent le liquide de passer. Souvent, cette opération ne nécessite pas l'hospitalisation ni ne requiert d'incision chirurgicale.
 
Le gel de la paroi arrière de l'œil derrière la déchirure rétinienne (cryopexie) stimulera également la formation de cicatrices et scellera les bords de la déchirure. La cryopexie est souvent faite en clinique externe, mais une anesthésie locale est nécessaire pour engourdir l'œil.
 
Si la rétine est décollée, le traitement exige une intervention chirurgicale par un ophtalmologiste. Le décollement rétinien peut être réparé dans plus de 90% des cas; il peut arriver que plus d'une opération soit nécessaire. Quelquefois, il faut drainer le liquide accumulé sous la rétine pour permettre à celle-ci de reprendre sa place au fond de l'œil. Souvent une bande de silicone ou un coussin d'appui est placé sur l'œil pour pousser doucement la paroi arrière contre la rétine. On a recours à la cryopexie, à la photocoagulation ou à la diathermie (échauffement des tissus par application d'un courant électrique avec une aiguille) pour provoquer une cicatrice qui scelle la déchirure rétinienne.
 
Dans les cas plus complexes, il peut être nécessaire de recourir à une technique appelée la vitrectomie. L'ophtalmologiste sépare le vitré de la rétine en le coupant et le retire de l'œil. Si la rétine est très contractée et plissée, l'ophtalmologiste remplit temporairement la cavité vitréenne d'air ou de gaz pour repousser la rétine contre la paroi arrière de l'œil. Avec le temps, du sérum sanguin s'infiltre dans la cavité vitréenne pour la remplir en permanence.
 
Environ 40% des gens dont le décollement rétinien a été traité avec succès recouvrent une excellente vision dans les six mois qui suivent l'opération. En général, les résultats ne sont pas aussi bons lorsqu'il y a longtemps que la rétine est décollée ou lorsqu'il y a formation d'excroissances fibreuses à la surface de la rétine. Soixante pour cent des gens obtiennent des degrés de vision divers, qui leur permettent de lire ou de se déplacer. Malheureusement, à cause de la rétraction constante du vitré et de la formation d'excroissances fibreuses, la rétine ne peut pas toujours être rattachée. La vue continue alors de baisser jusqu'à la perte totale de l'usage de l'œil.
 
 
© 2004 Société canadienne d’ophtalmologie
 
Retour au haut de la page